PARAULES PARAULES PARAULES PARAULES PARAULES PARAULES PARAULES PARAULES PARAULES PARAULES PARAULES PARAULES


divendres, 12 de febrer de 2010

La gare

Oui, il pleut. Il pleut sans cesse depuis deux jours. Mon corps mouillé, ma peau froide qui frissone. L'air chargé de désolation, de rage, de paix. Le monde est maintenant une sphère où manque l'air. Je suis esclave des nuages qui, subtilement, envahissent mes doigts, ma gorge, mon crâne. Le train passe devant mes yeux, et j'écoute son coeur dans le silence.